03 juillet 2014

Sushi story

On nous l’avait tant dit qu’en nous c’était écrit. Depuis des temps maudits, nos oreilles étaient remplies de récits. Peu à peu, nous y avions consenti. Et étions pleinement assujettis à cette infamie. Trahis. En toutes lettres, j’écris ici la vilénie : impossible sont les sushis et les makis ! Abêtis, abrutis, nous avions cru ce charivari. Riz trop cuit, poisson maudit : que nenni ! Tout ceci n’est qu’utopie. Voici aujourd’hui un criant démenti pour une sushis-makis party réussie !             

Nécessaire requis :
- Une natte à sushi (ou à défaut un set de table souple et lavable)

- La batterie de cuisine habituelle
- Et des baguettes bien sûr !

Ingrédients pour 40 pièces :
- 350 g de riz à sushis (désormais au rayon riz de n’importe quel supermarché)
- 4 cuillères à soupe de vinaigre de riz
- 500 g de poisson au choix : saumon, thon rouge, cabillaud, dorade, crevettes, œufs de lumps, surimi (selon vos envies)… La fraîcheur du produit est indispensable !
- Garniture au choix : concombre, avocat, fromage frais, feuilles de menthe, graine de sésame…
- Un paquet de feuilles d’algues Nori
- 2 cuillères à soupe de sucre glace
- 2 cuillères à café de sel
- Pour la dégustation : gingembre vinaigré, wasabi, sauce soja sucrée et/ou salée… 

S Makis ok

Sushis et makis ok 2

La préparation du riz
Il faut d’abord rincer le riz abondement en le plaçant dans une passoire plongée dans un saladier d’eau froide. Remuez-le doucement. Renouvelez l’opération jusqu’à ce que l’amidon ait complètement disparu et que l’eau soit limpide. Puis laissez-le s’égoutter une vingtaine de minutes.

Dans une petite casserole, faites fondre le sucre glace et le sel dans le vinaigre à feu doux.

Dans une casserole plus grande, versez le riz et 40 cl d’eau. Placez un couvercle sur la casserole et portez le mélange à ébullition. Dès ébullition, baissez le feu au minimum (sans soulever le couvercle) et terminez la cuisson pendant un petit quart d’heure. Il ne doit plus rester d’eau au fond de la casserole. Laissez-le enfin reposer 10 min.

Versez le riz dans un grand saladier et ajoutez-y peu à peu le vinaigre tout en soulevant délicatement les grains avec une spatule en bois. Attention à ne pas écraser les grains !

La préparation du poisson
Commencez par retirer la peau puis les arrêtes à la pince à épiler.

Pour les sushis, il convient de couper finement le poisson en rectangle. Coupez toujours le poisson d’un seul mouvement et dans un seul sens, nettement.

Pour les makis, de longues lamelles seront préférables. Evidemment, pour ces derniers, l’utilisation de surimi peut être une solution très pratique.

La préparation des légumes (pour les makis)
Coupez le concombre dans la largueur pour prélever la quantité désirée (point trop n’en faut). Puis coupez-le en quatre dans la longueur et retirez les pépins. Vous pourrez ainsi tailler de petits bâtonnets.

L’avocat se coupe en fines lamelle dans le sens de la longueur. Peu suffit aussi.

Le façonnage
Cette opération paraît périlleuse mais, en réalité, il n’en est rien. Détendez-vous !

Munissez-vous d’un saladier rempli d’eau pour rincer vos doigts au fur et à mesure du façonnage. Trempez-les avant le travail du riz (pour éviter qu’il ne colle aux mains).

- Pour les sushis :
Façonnez une boulette de riz ovale dans le creux d’une main, en appuyant légèrement dessus. Gardez la boulette dans la main et posez un morceau de poisson dessus, appuyez pour faire adhérer le poisson sur le riz.

- Pour les makis :
Posez la feuille d'algue sur la natte et recouvrez-la d'une couche de riz. Laissez un ou deux centimètres non recouverts sur la partie supérieure pour pouvoir ensuite refermer aisément le rouleau.

Placez une bande de poisson, une de légume et/ou de fromage frais dans le sens de la largeur.

Humidifiez la bande laissée libre pour une fermeture plus facile. Enroulez l'algue en utilisant la natte. Reproduisez l’opération jusqu'à épuisement des ingrédients. Avant de servir, découpez les rouleaux en makis de 2 à 3 cm.

De très bons tutoriels sont disponibles sur le web pour parfaire sa technique. Et dans tous les cas, pas de stress, les chutes de poisson serviront à faire des sashimis ou, mélangées avec les restes de légumes, de petites verrines.

J’espère avoir mis vos ennuis au pilori et vous voir ravis. Munis de tapis à maki, vous allez enfin pouvoir concrétiser vos rêves inassouvis. Et pour la ligne, pas de souci. Nul besoin de bistouri pour entrer dans son bikini car les sushis sont pauvres en calories. Maintenant, plus d’alibi, je vous mets au défi, c’est parti pour une success sushi !  C’est inouï, c’est joli, allez-y les amis ! Succès garanti.

Makis et crevettes 3

Sushis et makis 01

Posté par Plume tonka à 19:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,