03 octobre 2012

C'étaient des enfants, exposition à l'Hôtel de Ville de Paris

                                                  exposition-c-etaient-des-enfants-a-l-hotel-de-ville

Il est des sujets qui instaurent d’emblée un sentiment de respect, une tension et une inétanchable soif de comprendre. La Shoah en fait partie et le sort réservé aux enfants dans cette sombre page de l’histoire de l’humanité en demeure l’un des chapitres les plus poignants. Aujourd’hui la ville de Paris rend hommage aux petits Parisiens juifs qui vécurent la Seconde Guerre mondiale.

Outre les massacres perpétrés par la barbarie nazie, c’est bien la philosophie qui a conduit à tant d’horreurs qui demeure le plus glaçant. Car c’est l’avenir du peuple juif que les nazis ont cherché à anéantir en persécutant les enfants. Et ce, sans plus se cacher. La rafle du Vel’ d’Hiv’ marque une rupture dans la persécution des juifs de France. Désormais, l’âge ne protège plus les enfants. Quelques-uns réussirent à échapper au pire, d’autres moururent de privations ou furent gazés dans des camps de concentration.

L’exposition donne à voir comment certains se cachèrent, quels étaient les réseaux ou les colonies de vacances leurs permettant d’échapper aux persécutions, comment des Parisiens s’organisèrent pour enrayer ce fléau. L’honneur de la ville de Paris se niche dans ces élans de solidarité qui ont permis de sauver de nombreux enfants. Près de 80 % de ceux qui résidaient dans la capitale en 1939 ont survécu.

           photos enfants  doisneau

Des courriers, des dessins, des jouets, des vêtements et des photographies nous éclairent sur le quotidien des petits juifs et rendent l’époque plus tangible. Quand l’histoire sort des livres, on se souvient qu’elle n’est pas fiction et nous devient soudainement intime. L’un des documents les plus marquants résulte de travaux conduits par un instituteur au sortir de la guerre. Il demandait aux enfants d’exprimer ce qui les a fait le plus souffrir dans cette épreuve. Sous ces maladroites plumes, une haine abyssale des coupables et un immense tourment ébauchent un témoignage désarmant. Ils ont tous vécu ces années dans l'effroi et perdu de nombreux proches.

A l’issue de l’exposition, c’est la même question déjà née à la lecture de Un sac de billes de Joseph Joffo ou lors du visionnage du célèbre téléfilm de Jean-Louis Lorenzi, La Colline aux mille enfants, qui nous taraude encore et encore : comment l’être humain peut-il se révéler aussi cruel ? Face à l’innocence et à la candeur incarnées par la parole enfantine, la solution finale demeure d’autant plus énigmatique et absurde.


02 octobre 2012

Un cannelé et un saumon convolent en justes noces

Quand arrive le week-end, qu’une petite flemme se fait sentir et que se profile une soirée pantoufles, mon Prince® et moi optons souvent pour une session de grignotage sauvage devant la télé. Pour accompagner ces tête-à-tête régressifs, rien de tel que de déboucher une belle bouteille et de fourrer tout un tas de gourmandises dans de petites verrines : mini-brochettes, champignons crus, émulsions crémeuses…  

        tn 5   CIMG5543 2   tn 7

Ce soir dans nos fourneaux : Cannelés au saumon fumé ou comment rendre sexy la remontée de la Gironde par un beau poisson tout de rose vêtu… Le cannelé bordelais aurait été inventé au XVIIIe siècle par les religieuses du couvent des Annonciades, merci mes sœurs ! En ce XXIe siècle dépravé, je propose de marier cette gourmandise originellement sucrée avec la star des poissons : Monsieur Saumon. Après le mariage de la carpe et du lapin, voici l’union sacrée du saumon et du cannelé. De quoi faire évoluer les mœurs…

Si ces petites bouchées vous font envie, voici la liste des ingrédients pour réaliser 10-15 pièces :
- Un demi-litre de lait
- 2 œufs entiers
- 2 jaunes d’œuf
- 100 g de farine
- 50 g de beurre (+ du beurre pour graisser les moules)
- 2 belles tranches de saumon fumé
- Aneth
- Cumin
- Sel et poivre

Enfilez votre tablier puis faites bouillir le lait et le beurre.
Pendant ce temps, mélangez la farine, les œufs et les jaunes d’œuf.
Versez ensuite le mélange lait bouillant et beurre sur la 2nde préparation.
Mélangez doucement afin d'obtenir une pâte comparable à de la pâte à crêpes. Ajoutez l’aneth, le cumin, le poivre et un peu de sel (attention, le saumon fumé est déjà très salé). Placez au réfrigérateur pendant une heure.

Versez la pâte froide dans les moules préalablement beurrés et agrémentés de petits bouts de saumon. Attention à ne les remplir qu’à moitié.

La cuisson est l’étape la plus délicate de la recette, ne vous éloignez pas trop !
Il faut d’abord saisir la préparation pendant 5 min en enfournant les moules dans un four très chaud (250°). Baissez ensuite le thermostat à 180°C et poursuivez la cuisson pendant environ 45 min. Les cannelés doivent être bruns à l’extérieur et bien moelleux à l’extérieur.

Démoulez encore chaud, arrosez d’un jus de citron, dégustez-les tièdes ! 

tn 22

 

01 octobre 2012

JB Poquelin à la sauce destroy

Que les intégros-bobos-intellos passent leur chemin.

Devant Full Métal Molière, on rit de bon cœur et sans faire fonctionner un seul de ses neurones. Les puristes n’ont pas leur place au Point Virgule ce soir (et ça tombe bien vu la taille du théâtre). Ça pétarade, ça se chamaille, et dieu que c’est bon de rire aussi spontanément !

D’emblée nous sommes pris en otage par deux comédiens. Lampes torches, cafouillages, bric-à-brac… On y croirait presque ! Leur nullité leur interdit d’être programmés où que ce soit ou de percer dans le milieu du show-biz. C’est pourquoi ces deux artistes ratés baignent les loges du sang de la troupe venue initialement jouer pour nous ce soir et s’emparent de la scène. Si les spectateurs ne viennent pas à eux, ils viennent aux spectateurs ! Nous voilà alors contraints à subir une laborieuse et grotesque version du Malade imaginaire.

Un troisième personnage nommé Sébastien surgit bientôt sur scène. Aussi minable que minus, il est sensé jouer avec la précédente troupe et donner la réplique à Michel Sardou. Mais nous venons de vivre en direct la mort aussi pathétique qu’antihéroïque du dernier chanteur de droite ! La troupe éradiquée, Sébastien est lui aussi embarqué dans cette prise d’otage. A la fois comédien galérien et détenu des deux monstres, il est le liant entre nos tortionnaires et nous, spectateurs.

Full métal molière 2

Costumes pourris, perruques ridicules et fontaines de faux sang agrémentent à ravir ce pathétique tableau de la vie d’artiste. Qu’il est difficile de s’approprier un texte, de dompter une émotion, de comprendre une époque, de se mouvoir dans un décor… Au contraire, qu’il est porteur d’espoir et enthousiasmant de recevoir un appel pour jouer dans la plus kitch des pubs : Madrange, mon jambon star ! S'entrechoquent alors deux mondes. D’un côté, le grand, le noble, l’intemporel ; et de l’autre, le facile, le rémunérateur et bondé de clichés, de strass et de paillettes.

Le rire jaune et les moqueries que nous inspirait ce trio de loosers cèdent bientôt le pas dans nos cœurs de spectateurs-otages à une immense tendresse. Finalement atteints du syndrome de Stockholm, ça zigouille dans tous les sens et nos zygomatiques adorent ça ! Décalée, cynique et trash, cette pièce est à prendre au second degré, évidement ! 

Affiche Full métal Molière